ROCK’N’HORL 2021 (accès libre) Il ne faut pas prendre les communistes chinois pour des enfants du Bon Dieu

Publié le

Ce titre est emprunté au regretté Michel Audiard, qui avait réalisé en 1968 un de ses meilleurs films : « Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ». Il y avait un petit côté Antoine Blondin dans ce titre, mais le général de Gaulle l’immortalisera en l’utilisant dans une de ses conférences de presse. Tout ça pour dire que seuls les ravis de la cr[...]

Source : Business Montre